Les EDL nous disent

Publié le par reikilorient Pat et Nina

ame-copie-1.jpgUne âme n’est pas faite d’une grosse chose, d’un bloc d’énergie. Une âme est faite d’une multitude de petites parcelles d’énergie, parcelles de conscience, parcelles de vécu. Il y a encore autre chose, ces parcelles peuvent elles-mêmes se démultiplier.

Si vous voulez, votre vie sur terre se passe sur ce plan pour une grande partie de votre conscience, mais peut en même temps, simultanément, se passer sur d’autres plans car il y a d’autres parties de vous-même qui œuvrent sur d’autres plans, nous pourrions même dire sur d’autres espaces-temps. Il y a une telle complexité dans l’âme, dans la vie, qu’il est difficile en deux mots de vous expliquer.

Vous pouvez aussi venir en ce monde en prenant des petites parcelles d’énergie qui appartiennent à des êtres extraordinaires et c’est pour cela que parfois, lors de ce que vous appelez des régressions, il y a certaines personnes qui se disent avoir été des hommes célèbres, ils n’ont pas tout-à-fait tort dans ce qu’ils disent. Ils ont pris une infime parcelle d’une autre âme, de l’âme de cette personnalité.

Si vous voulez, pour mieux vous faire comprendre, il n’y a pas un individu, il y a une immensité d’énergies qui se focalisent pour former un jour un individu. Et ces énergies ont des expériences diverses.

Mais une fois qu’il n’y a plus le corps, ces énergies, quand elles ont dépassé certains plans et qu’elles ont été sur les plans de Lumière où il n’y a plus de réincarnation, dépassent complètement cette notion d’individualité et ne forment plus qu’une immense énergie d’Amour.

Ils échangent quelquefois … C’est difficile de vous expliquer parce que je vois des images magnifiques. Ils me disent :


- Souviens-toi des Informels. Quand ils sont venus, ils t’ont expliqué : « Nous sommes TOUT, nous sommes UN ». L’âme est multiple et une à la fois. Nous sommes une pluralité, nous sommes une infinité et nous sommes UN. Je vais même te dire quelque chose : Je suis toi et tu es moi. Je suis vous tous et vous êtes moi. Il n’y a pas de différence, c’est l’homme qui met des différences dans l’énergie que vous respirez, vous respirez tous la même énergie. Quand le soleil vous chauffe, vous vous chauffez tous à son énergie. Vous avez l’impression que cette énergie est différenciée selon les êtres. Il n’y a qu’une seule énergie qui fait des expériences de vie multiples.

Il faut dépasser vos notions d’individualité et lorsque vous aurez pu les dépasser, vous comprendrez que vous pouvez aimer totalement tout ce qui vit car vous êtes tout ce qui vit. Vous êtes Dieu, Dieu est en vous, Dieu est en tout. Il n’y a pas de séparation, c’est l’homme qui sépare. Plus vous évoluerez, plus vous comprendrez cette notion de multiplicité de l’âme.

On ne peut pas vous expliquer ce que vous ne pourriez pas comprendre avec votre état actuel d’intelligence, de compréhension. Mais demain, tous les hommes de ce monde auront une autre intelligence, une intelligence modifiée, une compréhension modifiée.


Donc l’âme n’est pas une, l’âme est multiple, plus que multiple, elle est l’infini.

Chaque réincarnation se situe dans une parcelle d’énergie, une parcelle de Lumière, une petite portion de vie qui n’appartient qu’à cette parcelle qui s’est incarnée. Mais comme c’est la même énergie, le même Amour, la même âme quelque part, elle garde toutes ses expériences, elle grossit, elle grandit, grandit avec toutes les expériences de ses vécus et lorsque cette parcelle a suffisamment grandi, s’est suffisamment enrichie d’expériences, a fait une alchimie suffisante, elle atteint des plans de conscience qui la mènent beaucoup plus près de Dieu, de la réalisation en Dieu. Elle comprend qui elle est. Car elle passe toutes les incarnations à chercher qui elle est, à chercher Dieu en elle, à chercher Sa Lumière et lorsqu’elle a trouvé, elle n’a plus besoin de se réincarner. Elle a réalisé Christ en elle, l’Unité.

Exercice

Apprenons à découvrir qui nous sommes réellement. Apprenons à nous connaître afin de trouver notre lumière et de nous réaliser.


SOURCE ORIGINALE : ICI

Publié dans Textes Lumières

Commenter cet article