Créatures de lumières

Publié le par reikilorient Pat et Nina

3410.jpgToutes choses sont en fait des fréquences. Si vous saviez avec quelle rapidité vous êtes en train d’évoluer, vous voudriez peut-être vous asseoir sur une chaise et mettre votre main au-dessus de votre tête en disant: «Je ne peux y arriver. Il y a beaucoup trop de choses qui se passent pour moi.» Vous gardez le voile baissé devant vos yeux et vous prétendez continuer à vivre votre vie comme s’il n’y avait rien qui se passait alors que vos capacités sont constamment en train d’être améliorées par toutes sortes de changements destinés à vous rapprocher des dimensions supérieures. Réfléchissez à tout ce que vous allez réaliser en une seule vie; sentez-le. Au cours des prochaines années, vous allez passer de l’état de créatures physiques denses à celui de créatures de Lumière dans l’Âge de la Lumière. Êtes-vous capables de concevoir cela ?

Tout ce que vous faites, même le simple fait de manger une pizza, est en train de vous mener de façon divinement parfaite à cet état. Vous en viendrez éventuellement à comprendre l’importance de chaque événement auquel vous participez ainsi que de l’intégrité du tout.

Dans le film Karaté Kid, l’enfant fait montre de beaucoup d’impatience tandis qu’il apprend le karaté. Il trouve un maître et il ne se doute pas qu’il a découvert un maître. Il se fait donner des choses à faire qu’il estime n’être qu’une perte de temps. Il ne comprend pas que chaque élément de ce qu’il apprend fait partie d’un tout. Vous êtes comme cet enfant. Tous les éléments épars sont en voie de former un tout, mais en raison de la vision limitée de votre ego, vous ne comprenez pas qu’ils font partie d’un plus vaste ensemble. Vous serez mis au boulot et vous réaliserez que tout ce que vous recherchez sera vôtre. Telle est la bonne nouvelle.

Demeurez attentif et apprenez à reconnaître les occasions où votre volonté usurpe la volonté divine et le Plan Divin, c’est-à-dire lorsque vous vous en imposez trop à vous-mêmes du fait que vous fonctionnez sans faire appel au bon sens. Regardez-vous dans un miroir et voyez de quoi vous avez l’air. Examinez vos yeux parce que les yeux indiquent dans quel état est l’ensemble du corps physique. Sont-ils clairs ? Êtes-vous capable de retourner votre regard avec clarté ? Votre visage est-il ridé, ou épuisé, ou calme ? Quelle sensation générale votre corps vous laisse-t-il ? Êtes-vous capable de vous asseoir dans une position détendue ? Êtes-vous capable de vous tenir droit, ou sentez-vous le besoin d’arrondir le dos ? Remuez-vous sans cesse parce que vous ne pouvez conserver l’énergie dans votre corps — de sorte que votre corps est toujours en train de bouger dans tous les sens et de s’agiter comme s’il ne savait pas quoi faire ? Êtes-vous toujours en train de tambouriner des doigts, ou vous rongez-vous la chair ? Ce sont là de nombreux indices révélateurs à surveiller. Vous pouvez regarder autour de vous et voir qui n’arrive pas à intégrer l’énergie.

Lorsque vous arriverez à amener cette énergie dans le corps et à la conserver, votre corps commencera à vous donner l’impression d’être plus léger. Votre peau, ou peut-être vos cheveux seront l’image même de la vitalité. Le cheveu est un très bon indicateur de votre état de santé. Le bon sens est bien sûr un ami précieux à conserver à vos côtés. Le bon sens vous indiquera ce qui est correct et ce qui ne l’est pas.

Il pourra vous arriver à l’occasion de réaliser que l’énergie est devenue trop intense et que vous n’êtes pas calme et centré. Chacun de vous éprouvera pareil phénomène à un moment ou l’autre. Vous ressentirez qu’il y a en quelque sorte trop de choses se produisant simultanément, qu’il y a trop d’informations à considérer, trop de gens à qui parler, ou trop de choses qui se passent. Lorsque cela survient, vous devez faire comme si vous étiez un appareil électrique que l’on débranche. Faites comme si vous étiez un grille-pain, débranchez-vous tout simplement afin de pouvoir être hors service. Ce dont vous aurez alors besoin par-dessus tout, c’est de repos. Certains parmi vous auront besoin d’une énorme quantité de sommeil à différentes reprises. N’allez pas penser que vous devenez paresseux au point de vous en vouloir; reconnaissez simplement le besoin de repos. Il y aura des moments où certains parmi vous souhaiteront dormir dix-huit heures d’affilée. Faites-le. C’est nécessaire. Vous n’avez aucune idée de ce que vous traversez dans ce périple d’éveil, ni de tout le travail accompli sur votre corps physique durant votre sommeil. C’est pendant que vous êtes débranchés de cette réalité que vous êtes rechargés et que vous recevez un enseignement sur les autres réalités. Les ponts, et vos yeux, s’ouvriront entre les réalités, et vous commencerez à voir et à conserver ces souvenirs au niveau conscient.

Enseignements de notre Famille de Lumière des Pléiades – BARBARA MARCINIAK – les messagers de l’aube

Commenter cet article