11 KAPH corps de résurrection

Publié le par reikilorient Pat et Nina

http://i72.servimg.com/u/f72/17/49/10/08/kaph_110.jpg- Valeur numérique : 20
- Planète : Le Soleil
- Signification : La Paume de la Main
- Rayonnement : Jaune, orange et rouge ( noyau rouge au centre )

Notions - Clefs :

- Le Corps, la Coupe, le " contenant " ...
- L'action de recevoir, d'accueillir
- Vaincre l'inertie
- Triompher de la colère, de la frustration, de la révolte

Au coeur du labyrinthe du psychisme humain et des pulsions du corps est un temple secret, qui abrite une incroyable puissance de résurrection. En Kaph résident les mystères de la matière.

Elle régit les forces atomiques, magnétiques, électriques, et bien plus subtiles encore. Son pouvoir guérisseur est immense.

Il peut pénétrer tous les plans physiques jusqu'aux plus denses. Son action demande la volonté de secouer l'inertie sous toutes ses formes, et son énergie illustre bien que " Dieu vomit les tièdes ". Le piège le plus terrifiant pour une âme est l'inertie, le " à quoi bon? " qui recouvre comme une chape de plomb tout élan créateur et étouffe la vie.

Or Kaph est puissance de Vie, et nous avons parfois besoin de son aide précieuse pour continuer à avancer.

L'énergie de Kaph vient activer dans l'intimité des cellules le code secret de notre hérédité divine, du corps de lumière.

Ainsi réveillé, il devient " pain de vie ", corps christique de l'Homme Nouveau.

Kaph nous indique qu'une action est nécessaire sur le plan matériel. Il faut peut-être canaliser une énergie de colère dans une direction constructive à l'écoute de l'âme, ou bien il faut triompher d'une certaine paresse, qu'elle soit physique, psychique ou spirituelle; et pour tout cela Elle est une aide précieuse.

Elle nous mène enfin à la conscience vécue que le corps est un temple sacré, et nous ouvre le chemin pour nous permettre de le comprendre et de l'aimer. Elle nous aide à nous ouvrir réellement, pour devenir une coupe offerte, lisse et sans faille, où pourra se déverser la puissance dynamique de la Vie.

Publié dans Lettres Hébraiques

Commenter cet article