Tout en vous sait tout

Publié le par reikilorient PatetNina

conscience cosmique

Il y a toujours une part de vous qui a accès à toutes les capacités. Vous vous limitez parce que le monde a tout fait pour que vous soyez limités.

Je suis Maitreya, depuis le Grand Soleil, le Grand Soleil.

Actuellement, maintenant, votre corps reçoit des informations en permanence, votre corps il est bombardé d’informations, votre corps physique est bombardé d’informations. Certains d’entre vous peuvent avoir des maux de tête inexpliqués, des tremblements, des secousses, des peurs qui viennent qui passent, tout un tas de choses dans votre corps qui résonnent comme vous disant : ce n’est quand même pas normal, il se passe quelque chose… je ne sais pas quoi… une certaine angoisse, une certaine appréhension, ou une certaine joie même inexpliquée, peu importe. Tout cela est dû au flot d’informations qui vous traverse, qui vous traverse et vous informe en même temps. Chacune de vos cellules est un petit peu informée de ce qui est, de ce qui est en cours, de ce qui a été, de ce qui sera.

Tout en vous sait tout.

Tout en vous sait tout. Tout en vous est préparé, préparé, toujours, de toutes vies, à toutes existences. Ce que je veux expliquer ici c’est que, la connaissance que vous souhaitez de l’information, votre corps l’a déjà. Il peut vous rediffuser, lui, cette information sous la forme qu’il désire aussi. Mais pour que votre corps reçoive, un peu plus d’informations j’allais dire, lumineuses, il pourrait être intéressant que vous libériez de l’espace dans ce corps, que vous libériez des énergies dans ce corps, pour que vous soyez infusés de la plus grande lumière, et ne retenez pas le processus d’évolution qui est en cours. Par quoi est-ce que votre corps peut être entre guillemets bouché ?

Par la sensation d’impuissance : on ne peut rien faire, ce n’est pas possible, le monde ne bougera plus, c’est de pire en pire… Des idées de ce type-là peuvent empêcher votre corps de recevoir une énergie lumineuse, une énergie même supra lumineuse, une énergie dimensionnelle de lumière. D’autres pensées d’indignité qui disent : je dois terminer ceci, je dois terminer cela… est-ce que j’ai accès à ces capacités, est-ce que je dois me nettoyer avant ?

Il y a toujours une part de vous qui a accès à toutes les capacités, à tout moment, quoiqu’elle fasse, peu importe de quoi elle se nourrit, peu importe ce qu’elle est, peu importe la lourdeur dans laquelle elle se sent, il y a toujours une part de vous qui peut tout faire. C’est quand vous accordez du pouvoir, j’allais dire, au mauvais corps, à la mauvaise énergie, que là vous pouvez vous sentir bloqués. Mais lorsque vous laissez effectivement une partie de l’expérience Divine vous intégrer, lorsque vous laissez les mots couler en vous, l’énergie couler en vous, tout devient possible. Quand vous essayez de faire les choses vous-mêmes évidemment vous pouvez vous sentir limités, mais c’est qui ce vous-même ? C’est la somme des expériences, c’est la somme des croyances. On l’a répété cela, on ne cesse de vous le répéter. Vous vous limitez, et c’est compréhensible.

Vous vous limitez parce que le monde a tout fait pour que vous soyez limités, le monde que vous avez créé vous-mêmes a créé un contexte de limitation, pour vous libérer. Vous vous êtes enfermés pour devenir libre, vous vous êtes enfermés pour devenir conscients de la prison dans laquelle vous êtes enfermés. Donc en fait vous vous êtes créés l’expérience de peur vous-mêmes, c’est-à-dire vous vous êtes créés l’expérience de ressentir ce que vous n’êtes pas, vous vous êtes créés l’expérience limitative du corps. Alors d’autres corps ont pris le pouvoir, d’autres consciences ont pris le pouvoir, jusqu’à ce que la pression soit suffisamment forte parfois dans l’existence, dans les vies, dans la forme, pour que ce pouvoir ressorte de vous et reprenne sa place, à égalité avec chacun de vos frères et sœurs, dans une part égale de justice, d’amour, de paix, d’échange, dans une part ou chacun exerce le meilleur pour lui et pour l’autre. Voilà le monde qui est en train de se créer, de se dessiner dans des êtres conscients, dans des êtres d’énergie, dans des êtres qui se libèrent de la charge de peur, d’émotion forte qui traine en eux, quasiment en permanence. Des énergies soutiennent ce processus, donc quand vous commencez ce type de travail de libération, ne le faites pas seuls, appelez-nous, appelez votre être de lumière :

j’appelle en moi l’énergie Divine, je demande aux être de lumière, je demande à l’amour même, de m’aider à libérer la connaissance lumineuse en moi.

Alors, lorsque vous faites cette demande, encore une fois, faut libérer des espaces en vous, donc libérer des croyances, libérer des peurs, libérer des angoisses, libérer le corps. C’est pour cela que la plupart du temps nous vous informons la nuit, c’est là que vous libérez un petit peu plus d’espace, souvent pas beaucoup plus pour certains. Lâchez… lâchez… Ne vous endormez pas avec vos problèmes, donnez-les nous.

Confiez-les à l’extérieur, ne rentrez pas à l’intérieur en disant : je vais m’endormir dessus, je trouverai la solution demain matin. Bien sûr une part de vous peut aller chercher cette solution pendant la nuit, mais en ce moment, là, actuellement il se passe tellement de choses la nuit comme le jour que, c’est un petit peu bloqué, et qu’on peut revenir sans beaucoup de solutions, si on n’est pas un être habitué à recevoir l’énergie.

Certains bien sûr peuvent tout faire en même temps, mais ils sont assez rares. Il s’agit vraiment de trouver de la circulation en vous, de trouver de l’espace, de choisir ce qui est important pour vous, ce qui vous fait vibrer ou ce qui vous fera vibrer. En tout cas évitez de vous endormir avec la peur. Si vous avez un problème ou une difficulté à surmonter dites : voilà je confie à l’Univers, à une part Divine de moi-même ce souci-là.

Mais endormez-vous convaincus à 100 % que vous avez donné ce problème à quelqu’un d’autre, pas en vous disant : je vais essayé, après tout cela peut marcher.

Il y a beaucoup d’exercices de foi en ce moment, beaucoup d’exercices d’abandon à cette foi, d’abandon à cette exigence de l’espace, en vous. C’est difficile de recevoir autant d’énergie, certains ne dorment plus depuis quelques temps, ont des difficultés, parce qu’il y a énormément d’énergie qui entre. Laissez-la sortir, laissez-la sortir, plantez bien vos pieds sur terre, je veux dire laissez sortir cette énergie, laissez-la circuler. La terre-mère vous informe d’un décodage des énergies cosmiques qu’elle a reçues, vous êtes à la fois informés par le haut, et à la fois informés par le bas. Tout circule dans les deux sens dans votre corps. Un double tore d’énergie est présent, une double spirale énergétique est présente en vous, vous informant de tous côtés. Mais il n’y a pas une information qui est plus pure ou plus honnête qu’une autre. Ici laissez les informations du ciel, laissez les informations de la terre vous pénétrer, mais vous allez voir que, quand on est dans cet état-là, qu’on laisse le haut et le bas vous pénétrer – les énergies de la nature en ce moment sont très fortes, les énergies du ciel sont très fortes – on peut se retrouver vite comme ayant l’impression d’être débordés. On ne sait pas où est la soupape de secours.

Mais la soupape de secours elle est dans l’intériorisation, dans le vaisseau, dans le fait de créer son propre vaisseau énergétique et de se dire carrément que toute cette information elle est multidimensionnelle, ne pas la garder dans cette dimension. Alors comment on fait pour ne pas garder une énergie, une information dans la même dimension ? Et bien encore une fois, on fait appel à quelqu’un qui n’est pas dans cette dimension. Appelez vos Guides, appelez vos Anges et demandez-leur : libérez-moi, libérez-moi de ces informations, libérez-moi de cette énergie, je ne veux garder que ce que je peux gérer, encore un peu en conscience, encore un peu à travers le corps. Parfois c’est fort et c’est dur de recevoir tout cela. Et encore une fois, vos frères et sœurs, de lumière, de galaxies, d’énergies, même vos corps, sont là pour vous aider. On vous demande d’effectuer une partie du travail, effectivement le travail passe par vous, vous êtes dans ce système d’évolution.

Ne vous imaginez pas être les seuls êtres de la galaxie en train de vivre cette évolution, de la traverser. Ce n’est pas vrai. Beaucoup de galaxies vivent cela, vivent cette énergie-là, cette énergie de regroupement. Ce serait, j’allais dire, impossible en tout cas, si ce corps me laisse en parler, en tout cas difficile oui, d’exprimer à votre échelle ce qu’est l’échelle de l’Univers et des dimensions parce que vous vous sentiriez extrêmement petits, pourtant vous êtes extrêmement grands. Mais vous êtes à l’intérieur de la volonté de Dieu. Ne vous sentez pas petits, vous êtes l’Univers, au grand complet.

Je suis venu renforcer l’idée que vous recevez beaucoup d’informations, renforcer l’idée qu’il est nécessaire de reposer vos corps en ce moment, de les laisser se détendre, vraiment, avant de vous endormir. L’amour que vous allez recevoir est immense aussi. Laissez-nous vous aimer. C’est sans doute là le dernier message que je voudrais laisser dans ce discours : laissez-vous nous aimer, vous aimer, nous aimer, tous ensemble. Comprenez la liaison qui nous unit à vous, comprenez la liaison qui unit les êtres de lumière à ce que vous êtes.

Nous sommes un petit peu ceux-là qui avons connu votre chemin, et qui justement, comprenant l’exercice, comprenant la douleur, comprenant la difficulté que cela peut être de s’apercevoir, j’allais dire, de qui on est vraiment, la difficulté de ramasser ces personnages individuels en vous et d’en faire un collectif aimant et vibrant, cette difficulté-là nous l’avons déjà traversée, donc on peut vous donner un coup de main. Plus vous lâcherez prise, plus on pourra vous aider. Si vous n’arrivez pas vraiment à lâcher prise, alors demandez quand même : fais cela pour moi Seigneur, je te laisse, j’allais presque dire, mon libre arbitre. Je sais que quand on dit : laissez-nous votre libre arbitre, il y a quelque chose en vous qui résonne et qui dit : non, pas question ! Je ne suis pas en train de dire qu’on va décider à votre place. Je suis en train de dire : abandonnez un petit peu de cela. On peut faire certaines choses effectivement à votre place, mais cela va peut-être vous secouer un petit peu plus que vous ne le pensez ? Mais cette notion de libre arbitre quand elle est exercée par l’égo, elle vous est souvent néfaste. Le libre arbitre, exercé par des esprits en conscience, c’est j’allais dire plus intéressant dans votre système d’évolution. Donc essayons de collaborer. C’est peut-être cela la notion de libre arbitre : accordez-nous votre confiance. Voilà des milliers d’années que les mots confiance et conscience ont été associés, c’est là aussi une clef, en confiance et en conscience nous sommes l’amour que vous êtes, et nous pouvons vous aider, autant que possible. Mais n’oubliez pas, vous avez des pas à faire aussi. Vous avez des pas à faire. Mais quand vous en ferez un, alors nous essaierons d’en faire deux.

Venez vers nous, filles, fils des étoiles, venez vers nous, enfants de la lumière, venez vers la conscience de qui vous êtes vraiment, venez vers la conscience d’être le créateur, l’acteur de ce monde. Vivez cela avec joie, avec amour, ne vous demandez pas ce qui est possible ou impossible, tout est possible si vous êtes dans la conscience de qui vous êtes vraiment, et non dans la recherche de comment supprimer les limites, mais de comprendre que vous avez créé aussi les limites. Devenez l’être illimité que vous êtes déjà. Le moment est propice, l’instant est fort. D’autres leçons de vie seront données sur les liaisons, sur l’apprentissage, sur les méthodes pour apprendre désormais, mais ce n’est pas ce soir, ce n’est pas maintenant. On est juste venu vous dire : ce que vous vivez en ce moment, ces perturbations, ces secousses, ces énergies en vortex qui traversent le monde, tout le monde entier : laissez passer. Laissez tout cela être.

Merci.

Canalisation du 12 Septembre 2017 transmis par Sylvain Didelot
(retranscris par Michèle Grébois)

Source : http://sylvaindidelot.com

Publié dans Textes Lumières

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article