Synchronisation du présent

Publié le par reikilorient PatetNina

musique celestePoser chaque actes en conscience nous permet d’explorer en intensifiant l’instant dans le présent. Vous est-il déjà arrivé d’avoir effectué une action et que celle-ci est prise du sens d’une manière surprenante par la suite ? Comme si, par hasard, vous ayez effectué un acte qui ai été pleinement synchronisé et qui établit une harmonie dont vous n’aviez pas encore pris conscience. Votre œuvre s’est fécondée d’elle-même en prenant pour base le champ de co-création dont vous en étiez aussi artisan sans que vous ne puissiez en saisir et en capter sa pleine formation. Ceci est l’œuvre de la semeuse et du semeur que vous êtes. Nous ne sommes ainsi pas séparé du continuum espace-temps mais en sommes aussi sa structure, onde onde y circule, une information unitaire qui prend place dans plusieurs branches comme un arbre infini. Cette onde à la fois contenue et contenant s’explore à la fois comme une palpitation et comme un souffle continu. Une vierge mélodie d’où s’entend un soleil vivifiant de notes toutes aussi parfaites et c’est bien par la note que nous pouvons en ressentir un parfum qui nous a déjà touché et effleuré, rendu mort et vivant.

Le musicien sait que la musique de la vie est une partition qui ne se termine pas, il peut se positionner dans son axe afin de lui aussi y laissé émerger sa force, tel un sourcier qui en libère dans un aspect son unité. Les notes sont ce qui capte le flux de vie, une bougie établit qui s’ouvre ainsi à ce qui est ample, large, universel et profond. Les premières formes de vie nous semble être les entités provenant de l’eau, l’eau de vie authentique qui féconde. Afin de nous rapprocher de l’idée que peut la source de création nous pouvons d’abord imaginer une force à la fois passive et active réunissant les 4 éléments. Nous nous rapprocherions ainsi de la manifestation de l’élaboration de cette essence, entreverrions un élément unifiant, disons central ou intrinsèque, nous serions encore dans la structure-forme de la manifestation. Cependant, accéder à ce pont nous permet déjà dans un premier espace-temps d’y ressentir l’onde-forme de la vase d’essence manifestée dans sa polarité ouverte et fermée à la fois et ne donnant aucune préférences pour autant.

Ainsi nous permettons à l’essence vie de la création de se déployer dans la structure quantique par laquelle nous avons choisi d’incarner cette expérience. Je ressens cela comme un yin-yang, comme le souffle d’où émerge les particules à la fois terrestre et céleste. Cette conception reste cependant limitée par notre appréciation mais constitue tout de même l’expression divine qui nous caractérise. Le creuset de Dieu est ainsi une source intarissable qui n’a ni commencement ni fin. Je suis à l’œuvre et l’œuvre de Dieu, je perçois ainsi que ce serpent ou ce dragon est comme une rose qui bourgeonne depuis un centre qui s’excentre selon la trame la plus adaptée à sa manifestation et cette manifestation est le nombre et la géométrie sacrée. En établissant nos pensées et nos actes, dont nous en sommes co-créateurs, nous reflétons aussi les particules étoilées divines.

Vivre l’intensité de l’instant c’est forer profondément dans la manifestation en considérant que le reflet n’est pas une simple porte ouverte ou fermée mais que tout s’y imbrique avec subtilité. Forer l’instant n’a pas de valeur supérieure ou inférieure car elle est ce qui a déjà de plus pur et s’en manifeste en ce qui sera porteur.
 

https://www.maximedossantos.fr/2017/05/30/la-synchronisation-du-pr%C3%A9sent/

Publié dans Textes Lumières

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article